CODIC marques sont:

Codic produits pour les aéroports sont AeroCODIC, KARTRAK, Luggage Trolley Conveyor (LTC), Luggage Trolley, Tubbo, Movexx et Passenger Queueing System (PQS) :

AEROCODIC
KARTRAK
LTC
LUGGAGE TROLLEY
TUBBO
MOVEXX
PQS
 

AEROCODIC. SYSTÈME DE DISTRIBUTION DE CHARIOTS À BAGAGES

1. Services de chariots à bagages
1.1- Introduction
1.2 -Systèmes de gestion des chariots à bagages
1.3 - Données d’intérêt

2. Équipements AEROCODIC
2.1 -Comment fonctionne AEROCODIC
2.2 - Composantes AEROCODIC
2.3 - Chariots à bagages
2.4 - Centre de contrôle

3. Exploitation du service : audit et recettes

4. Définition du service et des équipements de distribution

1. SERVICES DE CHARIOTS À BAGAGES
1.1- INTRODUCTION

L’objet du système de distribution de chariots à bagages est d’améliorer le niveau du service qui est offert à l’utilisateur et, à la fois, améliorer la situation financière de l’Aéroport.

Notre système de distributeurs automatiques de chariots garantit à l’utilisateur qu’il peut obtenir un chariot au moment et au lieu où il le nécessite. De même, le système réduit le désordre des chariots abandonnés, il réduit le risque de dommages potentiels et offre une ambiance plus attrayante.

Ce dossier explique les avantages offerts par le système AEROCODIC de distributeurs automatiques de chariots à bagages, en offrant aussi des informations détaillées sur les équipements utilisés, leur fonctionnement et le fonctionnement optimisé d’un service de chariots.

1.2- SYSTÈME DE GESTION DES CHARIOTS À BAGAGES

Comme dans toute entreprise, la bonne gestion est la clé de l’exécution d’un service de chariots à bagages avec des coûts réduits au minimum.
Il existe trois formes de gestion ce type de service :






• 1. SERVICE GRATUIT :
Financé à 100% par l’Aéroport, ce service est gratuit pour les utilisateurs et, actuellement, il représente le système le plus fréquent.
Il a l’avantage de plaire aux passagers parce qu’il n’est pas payé. En plus, de cette façon il élimine des problèmes avec les devises. Cependant, un service gratuit a un coût élevé pour l’aéroport, il exige plus de chariots, de personnel et d’entretien que les autres types de services. En plus, paradoxalement, on a observé que ce type de service génère plus de réclamations que les autres.

• 2. SERVICE DE LOCATION
C’est une solution qui est autofinancée et où l’utilisateur doit payer pour le loyer du chariot. Les chariots peuvent être pris d’un distributeur automatique après avoir payé le montant prévu. Ce type de service est le plus répandu à l’UE et il nécessite des équipements de distribution AEROCODIC ou similaires.
Elle fournit à l’utilisateur un service optimisé, tout en finançant le fonctionnement du service et en amortissant de cette façon le coût des équipements installés dans un délai raisonnable. En plus, le service de location fournit à l’Aéroport une source intéressante de revenus, ce qui le rend encore plus attrayant.

• 3. SERVICE DE CONSIGNE
Financé par l’Aéroport, ce système exige de l’utilisateur de déposer une consigne pour pouvoir obtenir un chariot. La consigne est totalement ou partiellement restituée lorsque l’utilisateur retourne le chariot à n’importe quel distributeur automatique du système. Ce service fonctionne dans certains aéroports en Europe et nécessite les équipements de distribution AEROCODIC ou similaires.
Il fournit à l’utilisateur un service amélioré et en même temps, pour l’aéroport c’est une source de revenus. Cela permet d’amortir une partie du coût généré par le fait d’offrir ce service. L’obtention de la consigne signifie une tâche supplémentaire pour l’utilisateur.

1.3- DONNÉES D’INTÉRÊT

Fournir le service de chariots à bagages représente un défi pour les Aéroports.
Les informations suivantes, obtenues de différents aéroports, indiqu des situations et des chiffres similaires :

   
  SANS AEROCODIC

1. Pour un Aéroport d’approximativement 10 millions de passagers par an, le coût généré par le fait d’offrir le service de chariots à bagages, dépasse les 600,000 euros/an.

2. Pour le même Aéroport, l’utilisation du service est d’environ 20% (2 millions de passagers par an).

3. Vu que le service est gratuit pour l’utilisateur, l’utilisation est maximale et désordonnée, ce qui provoque l’usure des chariots et génère du vandalisme.

4. Un service ayant de telles caractéristiques exige une équipe d’environ 40 personnes.

5. La logistique des quantités disponibles et les mouvements des chariots sont basés sur des données historiques plutôt que sur de l’information obtenue en temps réel.

6. Le taux de satisfaction des clients d’un service gratuit, est défavorable.

7. Des chariots abandonnés traînent partout dans les installations de l’Aéroport.

8. Plus de 50 chariots par mois disparaissent.

9. Il existe un risque élevé d’accidents, dus au bas contrôle exercé sur les chariots abandonnés.
   
  AVEC AEROCODIC

1. Normalement, le système AEROCODIC est implémenté sans aucun coût pour l’Aéroport et il s’autofinance. L’Aéroport perçoit un revenu supplémentaire de ce type de service.

2. Le système Aerocodic réduit d’environ 40% l’utilisation des chariots à bagages.

3. Étant donné que le service AEROCODIC n’est pas gratuit, on élimine l’utilisation désordonnée des chariots. La réduction de l’utilisation maintient les chariots en bon état.

4. Avec le même personnel et de l’information obtenue en temps réel, fournie par AEROCODIC, un superviseur peut diriger les employés pour maintenir les distributeurs automatiques pleins de chariots et, de cette façon, offrir à l’utilisateur un service amélioré.

5. La logistique des quantités disponibles et des mouvements des chariots est basée sur des données obtenues en temps réel.

6. Quand il y a un système AEROCODIC, le taux de satisfaction des clients est élevé.

7. La réduction de l’utilisation des chariots et l’information disponible dans le système font possible la minimisation du désordre provoqué par les chariots abandonnés.

8. Il y a une réduction des vols de chariots.

9. Le risque d’accidents dus au bas niveau de contrôle des chariots abandonnés est réduit au minimum.


2. EQUIPEMENTS AEROCODIC
2.1- COMMENT FONCTIONNE AEROCODIC

En prenant en considération le fait que ce service est important du point de vue de l’image perçu par les utilisateurs, les distributeurs automatiques permettent l’obtention du chariot d’une façon rapide, confortable et simple.

Les distributeurs automatiques de chariots à bagages ont un double objectif : d’une part, ils permettent l’entassement des chariots par l’intermédiaire d’un système de guides métalliques de canalisation et de stockage.
D’autre part, ils permettent à l’utilisateur d’obtenir un chariot à bagages après avoir payé le montant prévu pour le service. Dans le cas de paiement d’un loyer, il est possible d’obtenir un reçu en appuyant sur le bouton qui se trouve sur l’avant du distributeur automatique. Dans le cas du paiement d’une consigne, lors du retournement du chariot au guide d’un des distributeurs, on rembourse un montant égal ou inférieur à la consigne (à déterminer par l’Aéroport).

Chaque monolithe de distribution dispose d’instructions claires qui se trouvent sur le panneau frontal et qui sont complétées par des instructions sur le panneau LCD Illuminé.

L’utilisateur doit introduire le montant correct du loyer ou de la consigne, en monnaies ou en billets (selon le modèle du monolithe). Quand le montant correct a été introduit, le panneau frontal indique à l’utilisateur qu’il peut retirer le chariot du rail. En plus, un indicateur LEDs, situé dans la partie supérieure du tourniquet change la couleur de rouge à verte (indiquant de cette manière la disponibilité du chariot).

L’utilisateur, tout simplement, doit tirer le chariot du rail. Chaque distributeur automatique délivre un reçu détaillé quand on appuie sur le bouton sur la partie frontale. Dans le cas du service de consigne, le reçu est automatiquement délivré et il contient un code unique à 4 chiffres qui doit être composé par l’utilisateur au moment du retournement du chariot pour pouvoir obtenir le remboursement correspondant et éviter qu’il soit perçu par une autre personne.

Le système AEROCODIC est entièrement automatique, avec contrôle centralisé et/ou indépendant de chaque unité distributrice. De l’information est recueillie à partir de chacune des unités distributrices sur l’écran principal du centre de contrôle en informant le superviseur de l’état de fonctionnement à tout moment et lui permettant de donner des instructions au personnel pour maintenir chaque distributeur plein de chariots. L’information arrive en temps réel y le logiciel d’AEROCODIC permet la gestion efficace de tout type de tâches.

2.2- COMPOSANTES AEROCODIC






L’ENSEMBLE DES ÉQUIPEMENTS DANS LE SYSTÈME AEROCODIC
Il est possible d’installer n’importe quel nombre d’unités distributrices et de les connecter à travers d’un LAN (Ethernet), selon les nécessités de l’Aéroport. Cela permet de disposer des chariots à bagages aux endroits les plus importants, ainsi que d’avoir à disposition des distributeurs automatiques dans des points où les gens peuvent les laisser.
L’utilisation de LAN Ethernet fait de sorte que toutes les transactions et mouvements des chariots de l’ensemble des distributeurs puissent être gérés à partir d’un seul endroit, le centre de contrôle. Depuis le centre de contrôle on peut activer des alarmes, envoyer des commandes aux monolithes y voir tout le fonctionnement en temps réel.

UNITÉ DISTRIBUTRICE (Monolithe)
La structure du monolithe est métallique, fortement fixée au sol par des vis d’expension rapprochés, hermétique et prête à travailler à l’extérieur. Elle est capable de résister à des actes de vandalisme.

PLAQUE PRINCIPALE CPU
La CPU centrale est basée dans une plate-forme PC, conçue particulièrement par CODIC pour contrôler les périphériques qui configurent le système.
Dans cette plate-forme réside le programme principal du fonctionnement.

IMPRIMANTE THERMIQUE
L’imprimante qui est responsable de la fourniture de reçu est de type thermique et utilise du papier ayant les mêmes caractéristiques. Elle est directement contrôlée par la CPU et est actionnée quand l’utilisateur demande un reçu à travers du bouton destiné à cet effet, situé sur la carcasse.
Elle est munie d’un massicot automatique du papier (cutter) qui facilite le fait qu’une fois le ticket émis et coupé, il se déplace à travers d’une rampe pour que l’utilisateur puisse le retirer.

CARTE ETHERNET
La fonction du panneau du réseau Ethernet est de connecter le monolithe au Centre de contrôle.

PANNEAU DE CONTRÔLE DES DISPOSITIFS
Le panneau de contrôle coordonne la fonction de différents périphériques tels que l’afficheur LCD de 16 caractères par ligne, le validateur de monnaies ou de billets, le tourniquet qui libère les chariots, etc.

BOUTON POUR LE REÇU
À part le fait de fournir le reçu à l’utilisateur, ce bouton remplit la fonction d’ouvrir un menu pour que le technicien d’entretien effectue les fonctions de recharge et de mise à jour des chariots et de recouvrement.

INTERRUPTEURS D’ALARME
Le monolithe consiste en plusieurs interrupteurs installés pour sa propre sécurité : un interrupteur pour détecter si la porte du monolithe a été ouverte sans autorisation, un autre interrupteur pour détecter si la porte du tourniquet est ouverte et le système sonore d’alarme qui est activé dans le cas d’actes de vandalisme.  

VALIDATEUR DE MONNAIES OU BILLETS
Selon la monnaie du pays où le matériel est installé, chaque monolithe est équipé d’un validateur de monnaies ou, respectivement, de billets.
Les validateurs contiennent des compteurs mécaniques de billets ou de monnaies. Ce compteur permet le contrôle manuel des recettes.
Les validateurs sont programmables jusqu’à 4 différentes dénominations de la monnaie.

TOURNIQUET ET GUIDES
La fonction du tourniquet et des guides est d’entasser les chariots à bagages. Sa structure et design incluent un dispositif pour la libération des chariots et pour leur comptage automatique dans le cas de recharge. Construits en acier galvanisé, ils sont munis de bords arrondis pour prévenir les dommages ou les inconvénients causés aux utilisateurs ou aux opérateurs.

2.3- CHARIOTS À BAGAGES

Le système de distribution AEROCODIC s’adapte à la plupart des modèles de chariots existants. Cependant, de nombreuses fois la flotte de chariots existant dans un aéroport est en mauvais état. Il se peut que, en évaluant les recettes générées par un système de location de chariots,  l’aéroport décide de profiter du moment pour renouveler la flotte de chariots afin de lancer un nouveau service en étrennant de nouveaux chariots pour renforcer l’image du service.
Dans tels cas, CODIC offre une gamme de chariots à bagages de haute qualité, fabriqués en acier inoxydable ou en aluminium, selon des méthodes homologués ISO 9002.
Il existe une large gamme pour tous les besoins. Avec ou sans frein, avec ou sans panier, avec un système anti-fils, avec bannière publicitaire, etc.

2.4- CENTRE DE CONTRÔLE










CONFIGURATION
Comme nous l’avons précédemment indiqué, tous les monolithes sont reliés par un LAN Ethernet. Un ordinateur situé dans le centre de contrôle et fonctionnant avec l’application (logiciel) d’AEROCODIC, montre toute l’information du système sur l’écran et permet, par l’intermédiaire d’icônes, menus et commandes, de visualiser l’état de tous et de chacun des monolithes, autoriser les collections des montant prévus, entretenir les alarmes, etc.

ÉCRAN DE CONNEXION
Lorsque l’application démarre, il est nécessaire d’introduire un nom d’utilisateur et un mot de passe. L’administrateur peut créer différents noms d’utilisateur et attribuer des mots de passe. On peut attribuer de différents niveaux d’accès pour chaque utilisateur afin que les opérateurs non autorisés n’aient pas d’accès aux paramètres de configuration ou aux informations restreintes.

PANNEAU PRINCIPAL
Après avoir introduit le nom d’utilisateur et le mot de passe correct, on entre dans le panneau principal où on a accès à la plupart de l’information et aux commandes qui sont normalement nécessaires pour gérer le système. Chaque monolithe a une icône et un numéro qui peut être sélectionné par un clic de la souris.
Le bloc supérieur droit donne de l’information sur l’état du monolithe sélectionné par l’utilisateur.
Des boutons situés dans le bloc inférieur permettent l’accès aux autres écrans de contrôle ou de configuration.

INFORMATION DÉTAILLÉE
Sur le bloc supérieur droit, un bouton marqué par « i » active un petit écran d’information supplémentaire sur lequel est indiqué l’état des différentes alarmes du monolithe correspondant.
Depuis ce panneau l’opérateur peut voir en temps réel :

  1. Le nombre de chariots actuellement stockés dans le monolithe
  2. La valeur des recettes depuis sa dernière collecte
  3. Le numéro du dernier ticket délivré
  4. Le numéro d’identification de la collecte actuelle des recettes
  5. La valeur de la collecte précédente des recettes

CHARIOTS ET RECETTES TOTALES
En appuyant sur les boutons CHARIOTS et EUROS on peut savoir le nombre total des chariots disponibles et le total des recettes globales du système.
L’information est affichée sous la forme d’une liste d’après le numéro d’ordre des monolithes avec leurs recettes totales. Cette information nous permet de connaître l’état du fonctionnement à tout moment.

RÉINITIALISATION DU MONOLITHE
Il est possible de réinitialiser totalement le monolithe ou de mettre à jour le logiciel à partir du centre de contrôle.

LIBÉRER LES CHARIOTS
Dans certaines circonstances il peut être nécessaire de libérer les chariots du mécanisme du tourniquet afin qu’ils puissent être retirés sans paiement.

Cette opération est possible à partir du panneau de commande.

ATTRIBUER UN NOMBRE TOTAL DE CHARIOTS À UN MONOLITHE
À partir du panneau de commande il est possible d’attribuer un nombre de chariots à un monolithe pour régler la quantité après une intervention ou similaire.

ALARMES
Le système affiche toutes les alarmes en temps réel permettant à l’opérateur de régler les problèmes lorsqu’ils surviennent. Chaque alarme apparaît sur l’écran et à part cela elle génère un enregistrement dans le fichier contenant l’historique.

Les alarmes incluent :
Panneau d’alarmes
Erreur d’impression (pas de papier)
Alarme inertielle (des coups portés au monolithe)
La porte supérieure est ouverte
La porte du tourniquet est ouverte
Plus d’un chariot est retiré lors d’une seule opération
Monolithe sans connexion au réseau

En plus, il y a des alarmes programmables.

ENTRETIEN
En appuyant sur le bouton d’entretien, à condition qu’on ait le niveau approprié d’autorisation, il est possible d’avoir accès au menu d’entretien.
À partir du menu d’entretien on peut changer les paramètres de configuration ou de bases de données.

ENTRETIEN – CONFIGURATION ET RAPPORTS
À partir du panneau d’entretien, il est possible d’ajouter de nouveaux monolithes et de modifier n’importe quel des paramètres de celui-ci, y compris les limites supérieures et inférieures des numéros des chariots permis.
En plus :
Introduire de nouveaux noms d’utilisateurs et mots de passe.

Voir, modifier ou imprimer des listes d’alarmes par date, monolithe ou événement.
3. EXPLOITATION DU SERVICE : AUDIT ET RECETTES


L’application du logiciel d’AEROCODIC possède une fonction qui comprend l’audit et où sont enregistrés toutes les recettes par numéro, date, heure, opérateur, etc.

Par l’intermédiaire du logiciel, le système maintien un suivi précis de toutes les opérations et mouvements de fonds et il peut produire des rapports exhaustifs sur eux.

RECETTES
Quand le monolithe communique au centre de contrôle que la limite prédéterminée des recettes a été atteinte, ou bien quand les collectes sont réalisées de rotation ou quotidiennement.

ENTRETIEN DE FICHIERS
Toutes les recettes sont enregistrées sur la base de données. En utilisant le menu d’entretien, il est possible d’administrer les fichiers, d’ajouter ou d’ajuster l’information pour qu’elle soit mise à jour à tout moment.
Il existe beaucoup de rapports standard qui permettent à la gérance de suivre et d’analyser l’opération quotidiennement ou mensuellement.



4. DÉFINITION DU SERVICE ET DES ÉQUIPEMENTS DE DISTRIBUTION





Une fois que le client est convaincu des avantages offerts par un service de chariots à bagages, basé sur les équipements AEROCODIC, il faut définir un plan d’affaires détaillé qui inclut tous les points exigés :
Type du service à offrir :
- de location ou de consigne et le tarif à appliquer au public
- type d’accord/ opération (Licence ou autre)
- équipements nécessaires pour offrir un service optimal (études préalables)
- revenus / coûts pour l’Aéroport résultant du fonctionnement du service (Système de location)

FONCTIONNEMENT QUOTIDIEN
Chaque Aéroport représente un monde, et les caractéristiques finales de tout accord sont le résultat des études méticuleuses réalisées par l’Aéroport, des consultations et de la participation de la part du client. Parfois CODIC dispose d’un collaborateur local et, ensemble avec lui, on définit, offre et fait fonctionner le nouveau service.
Normalement, le client fournit de l’information sur ses opérations actuelles pour pouvoir préciser la meilleure forme pour la réalisation du nouveau service.

Il est important de souligner que tout service nouveau de chariots à bagages, réalisé par CODIC (et ses collaborateurs locaux) vise à offrir aux utilisateurs un service de qualité maximale et, de cette façon, à partir de ce système, donner la meilleure image possible de l’aéroport.

La direction du service de chariots à bagages AEROCODIC communique quotidiennement avec les responsables de l’aéroport afin d’assurer une réponse rapide à chaque demande du client. Le niveau du personnel et ses horaires de travail sont flexibles pour pouvoir toujours répondre aux besoins réels de l’aéroport à tout moment.

Un strict programme d’entretient garantit que tous les équipements sont en plein fonctionnement à chaque instant.



 
CODIC. c/ Frederic Mompou 4. Esc A. 4º2ª. 08960 Sant Just Desvern. Barcelona, Spain. Tel. (+34) 93 372 17 24 / 93 371 47 15. e-mail: info@codic.com
LANCEMENT   |   PRODUITS / SERVICES   |   CLIENTS/ PROJETS   |   SOCIÉTÉ   |   LINKS   |   DOCUMENTS PDF   |   CONTACTEZ   |   WEBMAP   |